Le Sénégal n’a bénéficié que de 0,03% du marché des biens et services de l’ONU

  • Source: : APS | Le 13 juin, 2017 à 15:06:09 | Lu 10727 fois | 2 Commentaires
content_image

Le Sénégal n’a bénéficié que de 0,03% du marché des biens et services de l’ONU

Le Sénégal a bénéficié de moins de 0,03% de l’enveloppe financière de 3,2 milliards de dollars (environ 1873 milliards de frs CFA) affectée en 2016 par l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour l’acquisition de biens et services, a indiqué, mardi à Dakar, l’ambassadeur, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Ibrahima Al Khalil Seck.

"Sur un montant global de 3,2 milliards de dollars d’achats, notre pays n’a bénéficié que de 975.000 dollars (570,5 millions de frs CFA), soit moins de 0,03 % du budget en matière d’acquisition de biens et de services" a-t-il dit à l’ouverture d’un séminaire de formation de deux jours sur les procédures d’achat du système des Nations-Unies.

Selon lui, le "manque de maîtrise" par les entreprises sénégalaises de la complexité des règles et autres procédures gouvernant les achats au sein du système des Nations-Unies explique la faiblesse des parts de marché obtenues par notre pays dans le cadre des achats de biens effectués par le Secrétariat de l’ONU au titre de l’année 2016.

"L’importance de ce séminaire est d’informer les entreprises sénégalaises des opportunités d’affaires (biens, équipements et services achetés par l’ONU) et d’interagir avec celles qui sont désireuses de faire des affaires avec le Secrétariat de l’ONU et les organismes du système des Nations Unies qui utilisent le Portail mondial des fournisseurs comme source d’approvisionnement" a t-il expliqué.

L’examen du rapport du Secrétaire général de l’ONU sur les achats pour l’année 2015, présenté par le Comité consultatif pour les Questions administratives et budgétaires (CCQAB) de l’ONU, renseigne que seule une dizaine d’entreprises sénégalaises sont inscrites dans le portail et les approvisionnements de l’ONU a précisé M. Seck.

Le représentant de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), Kouassi Dominique Ekon a rappelé que les biens et services aux Nations Unies sont acquis par le truchement de la passation des marchés.

Ce séminaire est alors destiner à amener les entreprises sénégalaises à mieux maîtriser les procédures de l’ONU et d’élargir leurs possibilités de gagner des parts de marchés dans les achats, notamment ceux relatifs aux opérations de maintien de la Paix en Afrique. Elles pourront également saisir les opportunités offertes par les Bureaux des organismes des Nations Unies accrédités au Sénégal.


Auteur: Aps - APS

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme En Juin, 2017 (19:06 PM) 0 FansN°: 1
L'AMBASSADEUR I. AL KHALIL SECK EST SECRETAIRE GENERAL ADJOINT !



LE SECRETAIRE GENERAL EST L'AMBASSADEUR MAME BABA CISSE !
Bababe En Juin, 2017 (13:21 PM) 0 FansN°: 2
Comment peut on profiter de ces opportunites. Il faudrait d'abord avoir de bons patriotes a la tete de notre pays. Des dirigeants qui comme Aline Sitoe, Cheikh Ahmadou Bamba, Cheikh Anta Diop et Mamadou Dia n'avaient qu'un seul soucis, l'emancipation de leur peuple.

Aujourd'hui on nous a impose une racaille. Ils ne pensent qu'a piller, et pour le pouvoir ils sont prets a sacrifier ceux qu'ils devaient proteger.

Parcequ' on est proche des elections, tous les parents ont peur pour leurs enfants: c'est grave.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com